KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

BOAD: SERGE EKUÉ REMPLACE CHRISTIAN ADOVELANDE.

0 7

Recevez des alertes en temps réel directement sur votre appareil, inscrivez-vous maintenant.

 Le Béninois Serge Ekué, expert en banque et finances et ancien de Natixis a été nommé président de la BOAD par le Conseil des ministres de l’institution le 18 août 2020. Il succède à son compatriote, Christian Adovelande, qui a dirigé la Banque depuis 2011.

Le conseil des ministres de l’UEMOA vient de porter Serge Ekué à la présidence de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), le 18 août 2020, sur proposition des plus hautes autorités béninoises. Ce financier de haut vol succède ainsi au président Christian Adovelande qui quitte la banque après dix ans de développement, d’ouverture et de consolidation des acquis. La transition a été bien préparée.

La décision prise ce mardi 18 août 2020 par le Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) intervient à la fin du deuxième mandat de Christian Adovelande qui a cumulé neuf années à la tête de la BOAD. Sous sa présidence, entre 2011 et 2019, la Banque a approuvé un total de plus de 3950 milliards FCFA (7,1 milliards $) de projets avec une grande part accordée au secteur infrastructurel.

Selon les chiffres publiés par la BOAD, il a également obtenu la plus importante moyenne de financements et décaissements depuis la création de l’institution, soit 433,5 milliards FCFA (786 millions $) pour les financements et 333,8 milliards FCFA (605,7 millions $) pour les décaissements sur la période de 2014 à 2019.

Ancien responsable des activités de banque de financement et d’investissement (BFI) de Natixis pour le Royaume-Uni à Londres, Serge Ekué qui était depuis mai 2020 le conseiller spécial du président Adovelande aura donc la lourde tâche de faire mieux que son prédécesseur et de porter les activités de la BOAD à un niveau plus élevé.

L’une des premières crises auxquelles l’expert en banque et finances devra faire face est celle du coronavirus qui affecte profondément les activités économiques des pays ouest-africains à l’instar du monde entier. Selon un rapport de la BCEAO, la pandémie devrait faire chuter la croissance au sein de l’UEMOA à 2,6% en 2020 contre une prévision initiale de 6,6%.

Recevez des alertes en temps réel directement sur votre appareil, inscrivez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :