BONS COVID-19 : LES PAYS DE L’UEMOA ONT LEVÉ PLUS DE 1000 MILLIARDS DE FRANC CFA.

En vue de couvrir les décalages de trésorerie créés par la lutte contre la pandémie causée par le COVID-19 et ses conséquences, les huit pays membres du marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) ont levé durant la période du 27 avril au 14 mai 2020, un montant total de 1172,630 milliards de FCFA (1,759 milliard d’euros) sous forme bons assimilables du trésor (BAT) à 3 mois dénommé Bons Covid-19.

Ce montant global a dépassé de 28,63 milliards de FCFA le besoin prévisionnel de financement des Etats et qui se situait à 1 144 milliards de FCFA. L’adage qui dit que c’est en temps de crise que les solutions innovantes sont mises en branle par les humains, s’est vérifié avec les Bons Social Covid-19 qui se sont révélés, un mécanisme efficace de financement des Etats.

Le programme de titres sociaux des Etats de l’UMOA, initié par la BCEAO et l’Agence UMOA-Titres, s’inspire des principes gouvernant ces émissions publiées en juin 2017 par l’International Capital Markets Association (ICMA). L’ICMA est une association à but non lucratif, dont le siège est en Suisse et qui répond aux besoins d’un large éventail de sociétés membres sur les marchés mondiaux des capitaux. En mars 2020, elle comptait environ 600 membres dans 62 pays.

Parmi ses membres figurent des émetteurs des secteurs privé et public, des banques et des maisons de titres, des gestionnaires d’actifs et d’autres investisseurs, des fournisseurs d’infrastructures des marchés de capitaux, des banques centrales, des cabinets d’avocats etc.

Les bons Covid-19 ont été de véritables bouffées d’oxygène pour les pays de l’UMOA en ces temps de pandémie marqués par la rareté des recettes fiscales et douanières.

Locomotive du marché financier sous régional, la Côte d’Ivoire a, avec trois émissions, plus tiré profit de ce mécanisme en levant un montant total de 535 milliards de FCFA. Très loin derrière ce pays vient le Bénin avec 133 milliards de FCFA, suivi par le Sénégal (103,130 milliards), le Niger (110 milliards), le Togo (108 milliards), le Mali (88 milliards de FCFA), le Burkina (80 milliards) et la Guinée-Bissau (15,500 milliards).

L’émission des Bons Covid-19 est conçue comme étant un pont pour les ETATS en attendant la rentrée des fonds attendus dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Ainsi, le plan de trésorerie des Etats pour rembourser leur dette est alimenté par les engagements de leurs partenaires techniques fianciers.

A côté des bons Covid 19, les Etats de l’UMOA disposent également des émissions de titres publics pour financer leur besoins de trésorerie. Selon une note adressée aux investisseurs par le Directeur de l’Agence UMOA-Titres, le programme des émissions de ces titres par les Etatspour le deuxième trimestre de l’année 2020 fait état d’un montant de 1 675 milliards de FCFA à raison de 770 milliards de bons du trésor et 905 milliards d’obligations du Trésor.

Rose Akouetey

Uemoa,Bons Covid, Afrique,

Partager
%d blogueurs aiment cette page :