KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

CENTRAFRIQUE : UNE TENTATIVE DE PRISE DE BANGUI REPOUSSÉE APRES TROIS HEURES DE COMBATS.

0 508

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Bangui
Les combats se font rudes à Bangui

Une tentative de prise de la capitale centrafricaine, Bangui, a été repoussée, ce mercredi matin, a affirmé le Premier ministre, Firmin Ngrebada, sur les réseaux sociaux.  »Nous avons connu aux premières heures de la matinée une tentative des assaillants de rentrer dans Bangui sur plusieurs fronts notamment à la sortie Nord vers PK 12 et Pk 9 », a affirmé le Premier ministre, Firmin Ngrebada ce matin sur sa page officielle Facebook.

 »Les assaillants venus en effectif élevé pour prendre Bangui ont été vigoureusement repoussés », a-t-il indiqué. Selon un habitant du Pk12, joint au téléphone, « les détonations ont commencé vers 5 heures du matin et ça a duré 3 heures, des familles ont fui leurs maisons, à l’instant le calme est revenu ».

Selon le chef du gouvernement, un ratissage des secteurs par lesquels les rebelles ont tenté de rentrer dans la ville était en cours, mercredi matin.  »La population doit rester calme et vaquer à ses occupations. Tout est fait pour assurer sa sécurité et celle du pays », a lancé Ngrebada.

Gendarmerie Nationale Rca
Patrouille de la Gendarmerie Nationale de la Rca à Bangui ce 13 janvier 2021.

Un employé de la Mission onusienne en République centrafricaine (Minusca), joint au téléphone par la rédaction de KingoNews, a affirmé que tout le staff de Bangui a reçu l’ordre de  »rester à la maison aujourd’hui ».

Pour le moment le bilan sur cette tentative de prise de Bangui fait état de 30 assaillants tués, 5 capturés et des armes saisies, selon le Premier ministre.

Pour rappel, le 17 décembre, six des principaux groupes armés qui contrôlaient déjà une grande partie de la Centrafrique s’unissaient dans ladite « Coalition des Patriotes pour le changement (CPC) », une alliance rebelle formée autour de l’ancien président François Bozozé (visé par une procédure judiciaire).

Pourtant signataires de l’accord de paix du 6 février 2019, ces groupes armés avaient préconisé une « grande marche inexorable » sur Bangui, à l’issue de la formation de leur coalition.

Centrafrique
Centrafrique

Charles Ngadela.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :