KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

LE PREMIER VOL COMMERCIAL EN PROVENANCE DE TEL-AVIV ATTERRIT À RABAT – L’AVION PORTAIT LES DRAPEAUX MAROCAIN ET ISRAÉLIEN.

0 67

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le premier vol commercial en provenance d’Israël a atterri ce mardi 22 décembre au Maroc, selon un responsable marocain. Un responsable du ministère marocain des Affaires étrangères (ayant requis l’anonymat) a déclaré à l’agence Anadolu que l’avion avait atterri à l’aéroport de la capitale marocaine Rabat, sans donner plus de détails.

Parmi les membres de la délégation qui était à bord de l’avion commercial, figurent le gendre et principal conseiller du président américain Donald Trump, Jared Kushner, et le chef du Conseil de la sécurité nationale d’Israël, Meir Ben-Shabbat.

L’avion appartenait à la Compagnie aérienne porte-drapeau israélienne « El Al », et était décoré des drapeaux d’Israël et du Maroc, avec le mot « paix » en hébreu, en arabe et en anglais.

Le compte Twitter « Israël Arabic » relevant du ministère des Affaires étrangères a qualifié le voyage d’historique, soulignant son importance et le fait qu’il accélère le rythme de la consolidation des relations entre Israël et le Maroc. La société de radiodiffusion officielle israélienne a déclaré que la délégation signerait une série d’accords bilatéraux mettant en œuvre ce qui a été convenu pour établir des relations diplomatiques entre Jérusalem et Rabat.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a annoncé lundi, que Ben-Shabbat rencontrerait le roi du Maroc Mohammed VI lors de sa visite. Kushner a fait savoir, dans des déclarations précédentes, que la visite allait créer de nouvelles opportunités pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Le président américain, Donald Trump, a annoncé, le 10 décembre, que le Maroc avait accepté de normaliser les relations avec Israël. Rabat a expliqué qu’il ne s’agissait pas de normalisation, mais plutôt d’une reprise.

Le Maroc a annoncé, le même jour, qu’il compte procéder à la reprise des liens bilatéraux officiels et les relations diplomatiques avec Israël dans les plus brefs délais, selon un communiqué Cabinet royal. Lors d’un entretien téléphonique tenu entre le roi du Maroc, Mohammed VI, et le président américain, Donald Trump, ce dernier a exprimé pour la toute première fois la reconnaissance de la pleine souveraineté du royaume sur l’ensemble de la région du Sahara, par les États-Unis, selon un autre communiqué du Cabinet royal.

D’après la même source, Trump a annoncé l’ouverture d’un consulat dans la ville de Dakhla (dans la région du Sahara), une zone de conflit entre le Maroc et le Front Polisario. Rabat campe sur son droit à la région du Sahara et propose une autonomie élargie sous sa souveraineté, tandis que le Polisario appelle à un référendum pour la détermination du sort de la région, une proposition appuyée par l’Algérie, qui accueille des réfugiés de la zone en question.

Le Maroc et Israël ont entamé des relations de bas niveau en 1993 après la conclusion de l’accord d’Oslo. Rabat les a, ensuite, gelées après le déclenchement du soulèvement palestinien et plus précisément en 2002. Suite à l’annonce du 10 décembre, le Maroc est désormais le seul pays du Maghreb arabe à avoir des relations avec Israël, la Mauritanie ayant rompu tout lien avec Tel Aviv en 2010.

Le Maroc devient également le quatrième pays arabe à approuver la normalisation avec Israël en 2020, après les Emirats Arabes Unis, le Bahreïn et le Soudan.

Ismaël Shabi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :