LIONEL ZINSOU SUR RFI: « L’ECONOMIE BÉNINOISE SE PORTE COMME UN CHARME ».

Invité sur RFI ce samedi 5 septembre 2020, l’ancien candidat malheureux aux présidentielles béninoises de 2016 a loué les prouesses économiques depuis l’arrivée du pourvoir de la rupture. En effet, l’économiste a été sans ambages sur les nouvelles donnes donnes économiques du Bénin qui en font un exemple dans l’espace UEMOA.

« Le travail des gens c’est ce qui est essentiel, je pense que le Bénin travaille bien, le Bénin vient de faire une démonstration à laquelle personne ne s’attendait vraiment, c’est à dire qu’on a doublé la production du coton en 4 ans, on est devenu le premier pays producteur de coton en Afrique de l’Ouest. On a augmenté et les surfaces et la productivité, les rendements, donc ça correspond à l’enrichissement réel des paysans béninois et comme l’agriculteur est le premier client et le premier fournisseur de tous les autres secteurs, ça a des effets d’entraînement qui ont d’ailleurs compensé en toute croissance la fermeture des frontieres nigérianes.

Mais dans la foulée, ce que les gens ne voient pas toujours c’est qu’on a la même progression sur le maïs, le manioc, l’ananas, l’anacarde… et si vous voulez, ça a fait le taux de croissance du Bénin. Alors vous allez dire que je me démarque légèrement du jugement de l’opposition, mais en vérité je pense que c’est le travail des béninois, des paysans béninois et de tous les secteurs qui y concourent. Donc je pense que l’économie du Bénin est une économie qui progresse, qui progresse d’ailleurs très régulièrement depuis une quinzaine d’année de façon sincère. Je pense que l’environnement des affaires ne se dégrade pas…. » concluera l’ancien Premier Ministre béninois.

Lionel ZINSOU a joué sa crédibilité personnelle
face à une évidence scientifique qui crève les yeux et qui finira par conquérir l’Afrique et le monde.

J’avoue tout de même que ce sens de la part des choses n’appartient qu’aux gens d’une certaine éducation. C’est certainement ce qui le démarque des autres tapis dans la résistance aveugle et incendiaire.

Mais sous réserve de ce qu’il a pu dire par ailleurs, j’observe que Mr Lionel ZINSOU a juste omis de citer, après les paysans et les autres acteurs, le leadership qu’il y a derrière toutes ces performances reconnues du coton béninois et de l’agriculture en général. Les mêmes paysans et acteurs étaient toujours là et pourtant… Mais bon, il a dit l’essentiel.

Par ailleurs, quand il parle d’économie en progression constante depuis 15 ans, il aurait pu nuancer entre la progression entre: à peine passable à passable d’hier et le bond de passable à bien d’aujourd’hui.

En bon connaisseur, Lionel ZINSOU a juste omis d’insister sur la nature structurante des performances actuelles dont les effets s’établiront dans la durée pour nous faire tutoyer le très bien.

Ethan OKPA

Partager
%d blogueurs aiment cette page :