KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

PRÉSIDENTIELLE EN CENTRAFRIQUE: ANICET GEORGES DOLOGUÉLÉ CRIE A LA MASCARADE.

0 6 013

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le chef de file de l’opposition, Anicet Georges Dologuélé a exprimé son refus des résultats et son intention de déposer un recours auprès de la Cour constitutionnelle. Arrivé deuxième lors de la présidentielle du 27 décembre en République centrafricaine, avec 31,01% des suffrages, le candidat de l’opposition Anicet Georges Dologuélé a exprimé son refus des résultats et son intention de déposer un recours auprès de la Cour constitutionnelle.

Dologuélé s’exprimait lors d’un point de presse tenu mardi à Bangui.

« Il y a 5 ans j’avais reconnu la victoire de Faustin Archange Touadera moins d’une heure après l’annonce des résultats par l’ANE (Autorité nationale des élections, Ndlr). Pourtant, je savais qu’il n’avait pas gagné. Cette fois-ci, je ne m’associerai pas à cette escroquerie électorale… Je ne reconnais pas ces résultats », a indiqué chef de file de l’opposition .

Selon le leader de l’Union pour le renouveau centrafricain (URCA), le scrutin du 27 décembre a connu « de multiples cas d’irrégularités et de fraudes » et ne peut être validé.

Le président de l’URCA a annoncé qu’il déposera, dans les prochains jours, un recours auprès de la Cour constitutionnelle.

Pour sa part, le candidat Crépin Mbouli Goumba, sorti 5e avec 3,16%, a également rejeté les résultats, publiés lundi par l’Autorité nationale des élections (ANE). Dans une déclaration à la nation, mardi, il a crié aux « fraudes » et a souligné que « c’est maintenant que les choses sérieuses commencent ». Il n’a pas précisé s’il va saisir la Cour constitutionnelle ou pas.

Dans le camp du président élu, Faustin Touadera, ont se félicite de cette victoire obtenue à plus de 53% des voix exprimées.

Le Premier ministre centrafricain, Ngrebada Firmin, a dans une déclaration, souhaité à Touadera, « plein de succès dans l’accomplissement de ce second mandat, voulu par le Peuple Centrafricain », aussi, « pour son choix clairvoyant et sa détermination à barrer la route à la tentative de déstabilisation du pays par les ennemis de la paix et leurs complices».

L’UA, la CEEAC, l’ONU et l’UE ont dans une déclaration commune indiqué avoir pris note des résultats provisoires des élections présidentielle et législatives. La communauté internationale a rappelé qu’il appartiendra à la Cour constitutionnelle de la République centrafricaine de proclamer les résultats définitifs et à « l’ensemble des acteurs politiques de respecter les décisions de la Cour ».

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :