KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

RDC : KABILA MET EN PLACE UN « COMITÉ DE CRISE » À LA TÊTE DE SA COALITION.

0 69

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le comité est chargé d’assurer, désormais, l’intérim de la coordination du FCC jusqu’à la mise en place prochaine d’une coordination définitive après consultation des différents chefs de partis politiques composant le FCC.

La coalition de l’ancien président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a mis en place un « comité de crise » sur fond de tension avec le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, en quête de former une nouvelle majorité au pouvoir.

Le comité est chapeauté par l’ancien chef de la diplomatie congolaise, Raymond Tshibanda, des députés Didy Manara, Liliane Mpande et Marie-Ange MushObekwa, selon un communiqué publié jeudi par le Front commun pour le Congo (FCC), que coordonnait Nehemie Mwilanya, ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila. Le comité comprend également 8 autres membres.

Cette équipe de crise « désignée personnellement par Joseph Kabila est chargée d’assurer, désormais, l’intérim de la coordination du FCC jusqu’à la mise en place prochaine d’une coordination définitive après consultation des différents chefs de partis politiques composant le FCC », souligne le communiqué.

Une délégation restreinte avait été conduite, lundi dernier, par Raymond Tshibanda à Lubumbashi (Sud – est) auprès de Joseph Kabila « pour faire le rapport de ses consultations avec les députés nationaux membres du FCC », selon le même texte.

L’ancien président qui n’excluait pas un retour en 2023, reste discret sur la scène politique, mais ses partisans sont dissipés suite à la dissolution du bureau de l’Assemblée nationale, où les disciples de Kabila sont majoritaires.

Tshisekedi qui avait annoncé la fin de la coalition qu’il formait depuis janvier 2019 avec Kabila, a exprimé sa volonté de former une « union sacrée » en nommant un nouveau gouvernement qui lui sera allié. Il a été rejoint dans sa nouvelle dynamique par l’opposition et quelques politiciens proches de Kabila, accusés du coup, d’avoir été débauchés à coups de billets de banque.

Les Nations Unies ont mis en garde contre une crise politique qui pourrait avoir des incidences sur la situation économique et sécuritaire dans l’Est du pays où sévit une centaine de groupes armés.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :