RWANDA: LE GROS PÉTARD MOUILLÉ DE L’ABBÉ THOMAS NAHIMANA SUR LA MORT CÉRÉBRALE DE PAUL KAGAMÉ.

Père Thomas Mahimana
Père Thomas Mahimana

Encore un autre pétard mouillé. Le Président du Rwanda, Paul KAGAMÉ a été donné pour mort cérébrale dans une vidéo postée par le Père Thomas Nahimana, principal opposant du régime de Kigali, qui vit en exil en France. Une fausse information selon les autorités rwandaises, qui soutiennent que l’Abbé Thomas est un prêtre, ne jouissant pas de toutes ses facultés mentales. Retour sur l’affaire de la mort de Paul KAGAMÉ.

En effet le Père Thomas Nahimana est passé à vitesse supérieure, dans sa rage de faire de son art d’imagination une réalité absolue. Il est le principal opposant du Président Kagamé, et vit comme réfugié politique en France. Mardi, contre toute attente, l’Abbé Thomas a fait une sortie musclée via un post sur sa page contre le Président Paul KAGAMÉ, donnant ce dernier de mort cérébrale. Contacté par la télévision panafricaine Vox Africa, l’Abbé Thomas a dit détenir de sources médicales autorisées, que l’homme fort de Kigali, était sous palliatifs, maintenu en vie, pour des raisons politiques. Une information, du reste, pas prise au sérieux, par les Rwandais et, en particulier par le gouvernement de Kigali. Après vérification, des sources bien introduites ont appris, que le Président Paul KAGAMÉ a présidé ce mercredi le conseil des ministres depuis la Tour présidentielle.

Cette annonce sur la mort de l’homme fort de Kigali, est un non événement au Kigali, du fait de la récurrence des déclarations du prêtre Thomas Nahimana, lequel a créé un gouvernement parallèle appelé Gouvernement du Peuple Rwandais, depuis la France, où il jouit de statut de réfugié politique.

Rappelons que le Père Thomas Nahimana n’en est pas à sa première tentative, c’est un habitué des faits. Et, depuis la création de ce ‘’ fantôme gouvernement’’, il ne cesse de divulguer de fausses informations. Un comédien à la farce sordide. Finalement, le décès de l’homme fort de Kigali, n’était qu’un gros pétard mouillé.

Calixte Pétrus ANIAMBOSSOU

Rwanda, Paul Kagamé, Thomas Mahimana

Partager
%d blogueurs aiment cette page :