KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

SALE TEMPS À LA POLICE RÉPUBLICAINE : TROIS AGENTS PLACÉS SOUS MANDAT DE DÉPÔT POUR FAITS DE COMPLICITÉ EN BANDE ORGANISÉE D’ESCROQUERIE.

0 6

Recevez des alertes en temps réel directement sur votre appareil, inscrivez-vous maintenant.

[:fr]Le Parquet du Tribunal de Première Instance de deuxième classe d’Aplahoué frappe dans les rangs de la Police Républicaine. En effet, suite à la prononciation de la peine d’un détenu condamné à 20 ans d’emprisonnement et sur informations vérifiées et confortées par les dénonciations de plusieurs autres détenus qui sont entre les mains de la justice pour escroquerie en bandes organisées et qui craignent des peines aussi lourdes, ont choisi la voie de la noyade collective en balançant à la nage des officiers de police judiciaire. Les langues se délient au motif que les officiers de la police judiciaire font des deals avec ceux qu’ils ont pour mission républicaine de mettre hors d’état de nuire. Des combines qui consistent en une totale inaction policière pour favoriser la commission de leurs actes criminels sur le terrain et en récompense, ils partagent les butins avec les malfrats.

C’est suite aux constats de la commission d’enquête bi-partite magistrats – OPJ que le Procureur LALLY Dossa Guillaume a décidé de placer trois (03) agents de la Police Républicaine sous mandat de dépôt à la Prison Civile d’Abomey. Il s’agit de l’ex-commandant de compagnie, le chef d’escadron Océni RAOUFOU, son chauffeur, le Gardien de Paix de première classe GdX1 Falade Vicel ADELAKUN et le Major HOUSSOTRO Lavenir qui relèvent du commissariat de KLOUEKANME dans le département du CouffoLa première audience correctionnelle est prévue pour le mercredi 22 août 2018.

Selon les informations, il reste encore d’autres agents en attente de poursuite qui passent en audience correctionnelle prévue pour le mardi 21 août 2018. Les chefs d’accusation sont graves pour des forces de l’ordre. On retient contre eux des faits de complicité en bande organisée d’escroquerie, d’abus de fonction, de détournements de biens saisis, corruption et autres infractions connexes qui font froid dans le dos et posent un véritable problème d’éthique dans ce corps dont la création fait la fierté du Bénin sur le plan sécuritaire.

Le Couffo est l’un des départements les plus rouges en matière d’escroquerie en bande organisée où des individus qui possèdent des valises de billets d’argent, ou des bouteilles à gallons ou font miroiter l’achat des centaines d’hectares et profitent pour escroquer leurs victimes pour des millions de FCFA.

Pour cette purge, le parquet d’Aplahoué est à féliciter pour son courage. Un acte de bravoure qui justifie l’affectation récente de tous les membres de ce parquet à la nouvelle Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET).

#KINGONEWS
www.kingonews.com[:]

Recevez des alertes en temps réel directement sur votre appareil, inscrivez-vous maintenant.

Laisser un commentaire

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :