KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

TOURNÉE PRÉSIDENTIELLE : SOUS LE SIGNE DE LA FIN DE L’ENCLAVEMENT DE KARIMAMA.

0 221

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Vendredi 08 janvier 2021, 3ème étape de la deuxième phase de la tournée du Chef de l’Etat dans les communes. La délégation présidentielle a mis le cap sur le département de l’Alibori avec Karimama comme première escale. Le temps est frais même si l’harmatan se fait désirer. Rien de nature à décourager les hommes et femmes qui se sont mobilisés pour accueillir comme il se doit leur hôtel d’honneur. L’accueil est sobre mais digne avec beaucoup de ferveur.

Dès l’entame des échanges, Karimama se présente comme l’enfant brimé qui vient se plaindre au père. Commune à fort potentiel hydro-agricole et un potentiel touristique élevé avec le parc W, Karimama se sent oubliée et délaissée. Mais avant les complaintes, le Maire Issifou Soulé forme ses voeux au President Patrice Talon et souhaite que la paix règne dans tout le Bénin. Il a surtout salué les réformes courageuses engagées depuis avril 2016, et se dit convaincu que ces actions engagent tous vers un développement durable.

Le Président de la République a exprimé son bonheur d’être en ces lieux et d’avoir été chaleureusement accueilli. Il se dit reconnaissant envers les populations de Karimama qui l’ont porté bien qu’il n’y soit pas venu pendant la campagne électorale de 2016. Occasion pour lui de les remercier pour cette marque de confiance.

Au delà des formules protocolaires de mise en pareille circonstance, l’étape de ce matin du 8 janvier est une affaire de route. La voie Guéné-Karimama. Une préoccupation, une doléance majeure pour les enfants du Dendi Ganda, la source des Dendi (Karimama). Le Président Patrice Talon le reconnaît et témoigne : « Cette route  est une préoccupation majeure pour mes interlocuteurs, responsables politiques natifs de la région car cela pose le problème l’accessibilite de cette commune. » Alors, le chef de l’Etat se désole des couacs qui retardent l’avènement de cette route mais rassure les habitants de Karimama venus nombreux l’écouter. « Cette route a été programmée et le financement est déjà planifié », apaise le Président Talon.

L’agriculture est un autre sujet majeur évoqué lors de la rencontre. Le Président Talon révèle qu’en plus des actions déjà saluées par le maire, 5000 ha de bas-fonds supplémentaires seront aménagés pour une première phase. Cela, pour l’atteinte de l’objectif de production annuelle d’un million de tonnes de riz et l’ambition affichée et réaffirmée par le Chef de l’Etat est clair : faire du Bénin, le premier producteur de riz de la sous région.

Ce vendredi est une journée de bonnes nouvelles pour Karimama. En effet, le gouvernement se penche déjà sur l’autre difficulté de la commune: les inondations. Sur ce sujet, le Président Patrice Talon reconnaît qu’il sera difficile de faire rapidement tout le linéaire de digue. Toutefois, il rassure que les zones critiques sont identifiées et les études en cours. « Des digues seront donc réalisées pour protéger notre potentiel agricole et rendre exploitabe tout ce qui est derrière l’infrastructure », précise le chef de l’exécutif béninois qui ajoute : « Votre attente, vos souffrances ont été trop longues et je vous ai compris. » 

Dans son exposé, le président s’est apesanti sur le bilan dans certains secteurs clés : routes, énergie, Eau et infrastructures pour faire admettre que, dans le Bénin globalement, les choses avancent de manière satisfaisante et que le progrès est significatif.
Il a également axé son discours sur la pédagogie autour des clés des prouesses. Il veut visiblement agir sur le mental et les consciences car, souvient-il, le plus important, « c’est notre capacité de faire tout cela de manière durable.

C’est cela qui permettra à notre pays de rester dans un rythme du développement. En 5 ans, c’est ce que nous avons réussi à instaurer. » Après avoir salué le mérite collectif de ces succès, le Président Patrice Talon rappelle la nécessité de se battre afin de les inscrire dans la durée car,  pour lui, il ne servira à rien de satisfaire nos besoins aujourd’hui et de ne pas en être capables demain. D’où la nécessité de prolonger cette renaissance. Donc le peuple doit empêcher la résurgence des travers et  ne plus jamais permettre que le Bénin retourne en arrière. Ce, en cessant de célébrer les symboles de ces travers.

Mais l’étape de Karimama n’aura pas été que celle des doléances. Le gouvernement de la rupture a commencé à laisser ses marques. Ainsi comme réalisations, le maire a cité : pavage sur 2km en cours, la dotation complémentaire de Fadec 2020, 854 ha d’aménagement hydro-agricole pour le riz, appuis aux populations sinistrées suite aux inondations de juillet et août 2020, création d’une Brigade fluviale et surveillance frontalière accrue faisant de Karimama, l’une des communes les mieux sécurisées du pays.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :