KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

TRAFIC ILLICITE DE STUPÉFIANTS: LA BANQUE CENTRALE DU NIGERIA ACCUSE LE BÉNIN DE DEVENIR UNE PLAQUE TOURNANTE DE LA DROGUE.

0 2 090

Recevez les notifications en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

La Banque centrale du Nigéria (CBN) a ordonné aux banques de mettre en œuvre des mesures renforcées sur les comptes existants et les transactions liées à la République du Bénin. En effet, la banque faîtière l’a dit dans une circulaire datée du 11 avril et signée par Asuquo Evelyn, directeur du département de supervision bancaire.

Il a déclaré que la directive était basée sur des rapports de renseignement provenant de sources compétentes selon lesquelles la République du Bénin est en train de devenir une plaque tournante du commerce illicite de la drogue en Afrique de l’Ouest.

Pour empêcher les banques nigérianes d’être utilisées comme canaux pour le mouvement de l’argent sale, la CBN a demandé aux banques de renforcer leurs politiques de connaissance de votre client (KYC) et de diligence raisonnable à l’égard de la clientèle (CDD).

« Nous écrivons pour porter à votre attention un rapport de renseignement communiqué à la Banque centrale du Nigéria (CBN) qui indique que la République du Bénin devient de plus en plus un centre de transit et de consommation de trafic de drogue en Afrique de l’Ouest », indique la circulaire.

«Afin de garantir que les banques nigérianes ne soient pas utilisées comme conduits pour blanchir ces fonds illicites, il est devenu impératif d’intensifier les mesures de connaissance de votre client (KYC) et de diligence raisonnable à l’égard de la clientèle (CDD) dans votre banque, comme l’exige la réglementation.

« En conséquence, vous êtes tenu de mettre en œuvre des mesures supplémentaires sur les clients et les relations d’affaires liées à la République du Bénin. Vous êtes également tenu de reclasser les clients et les transactions liés comme à haut risque et de mener des procédures de diligence raisonnable (ED) renforcées en conséquence.

S’adressant à TheCable jeudi, Osita Nwanisobi, directeur des communications d’entreprise, CBN, a déclaré que les mesures visent à renforcer le cadre nigérian de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (AML / CFT).

«Oui, la circulaire a été émise par le département de supervision bancaire de la CBN. Cela était basé sur des rapports de renseignement provenant de sources compétentes selon lesquels la République du Bénin est en train de devenir une plaque tournante du trafic de drogue », a déclaré Nwanisobi.

«D’où le conseil aux banques d’intensifier leurs mesures KYC / CDD afin de garantir que notre système financier ne soit pas utilisé comme un conduit pour le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Tous ces éléments visent à renforcer notre LBC/FT. »

Titulaire Ayodele

Recevez les notifications en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

%d blogueurs aiment cette page :