AFFAIRE D’ACCOUCHEMENT D’UN PYTHON’’ A ABOMEY-CALAVI LE MOIS DERNIER : DE TROUBLANTES REVELATIONS

0 543

Le mardi 15 août dernier, dans la commune d’Abomey-Calavi, DIEU l’être suprême  a choisi de se révéler à une fidèle de 27 ans qui a accouché d’un « python vivant ». Ce fait qui paraît plus ou moins inédit au Bénin, révèle des dessous. Des dirigeants en parlent et font des révélations…

 

 

L’information relative à l’accouchement d’un python par une fidèle de l’église Union Renaissance d’homme en Christ ‘’URHC’’ dans la commune d’Abomey-Calvi a bien entendu des dessous terrifiants. Cette dame,qui après avoir scellée  ’un pacte signé avec le diable, vingt ans après, est peut-être, en train de se défaire du piège à elle tendu, depuis sa tendre enfance (07 ans), ou soit, a franchi la porte du non-retour et ne pourra plus se tirer d’affaire.
Selon un membre de la Zone Abomey-Calavi, de l’église URHC, M.Basile, le mois d’Août est consacré à la prière sur toute l’étendue du territoire national. Cette prière dénommée « Réveil International pour la nation », est l’un des moments au cours desquels Dieu opère des « miracles » pour certains croyants.c’est lors de ce moment d’intense prière que sur le site d’Abomey-calavi, révèle-t-il, le mardi 15 août aux environs de 20 heures, la fidèle a « accouché d’un serpent python, grâce à la puissance du Saint Esprit, soutient-il. A l’en croire, elle « aurait gardé le serpent durant 20 ans dans son ventre » avant d’en être délivrée ce mardi15 août. Mais rassure-t-il, une fois le « serpent accouché », il a été « apprivoisé », avant d’être incinéré le lendemain, mercredi 16 août ».
Pour sa part, un autre dirigeant anonyme de l’église contacté, a confié : « La fidèle avait 7 ans quand l’un de ses parents l’a conduite aux encablures de 2 heures matin à la mer ». Au nombre de sept (07) enfants, martèle-t-il, celle qui a accouché d’un python a été choisie, lors du troc effectué pour sceller le pacte entre les esprits et son parent qui l’a emmenée. « Elle a été la seule choisie », détaille-t-il, sans forcément son consentement, en raison de son âge. Agacée plus tard, dès qu’elle en est consciente, elle n’en pouvait plus. Surtout après 20 ans d’existence du « serpent  » dans son ventre ; et c’est pour cette raison qu’elle s’est confiée aux dirigeants de l’église « URHC », après sa reconversion.
Par moment, le « serpent sort la tête », en guise de demande de sacrifices ». A « Chaque fin du mois, il lui faut des sacrifices afin que la fidèle retrouve ses menstrues », a-t-elle confié aux dirigeants de l’église. Cette seconde source, ira plus loin pour rappeler que « la fidèle » est passée par toutes ses émotions. Maladies, crises, perte de connaissance, pauvreté, envoûtement, parce qu’elle a révélé le secret plus tard et a voulu se débarrasser du « serpent » etc. pendant qu’elle n’en pouvait plus et s’est mise à explorer des voies et moyens pour s’en débarrasser, son proche parent qui les avait conduits à la mer, s’est retrouvée, elle dans le dénuement total. Alors, la présence du serpent dans le ventre de la fidèle est-elle source de richesse pour « sa tante » ? Mystère.
Mais il y a environ 8 mois, la fidèle s’est reconvertie. Née de nouveau, elle ne rate plus aucune séance de prière.

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :