AGRESSION DES JOURNALISTES PAR DES PRO-PUTSCHISTES AU NIGER

0 349

 Depuis le coup d’État du 26 juillet. Certains professionnels des médias ont été tabassés dans la capitale, Niamey.

Il s’agit d’une  révélation  faite  par le Président de la maison de la presse, Ibrahim Harouna au micro de Studio Kalangou. Dans  ses explications, les agresseurs ne font pas de distinction entre les journalistes locaux et les étrangers.

tous  sont soumis au même traitement. Des  plaintes ont été enregistrées. « Depuis les événements du 26 juillet, la situation de la liberté de la presse au Niger est en train de se dégrader. Nous avons enregistré par exemple des menaces directes sur certains journalistes locaux mais aussi, sur des confrères expatriés qui sont là pour couvrir les événements en cours. On a enregistré une menace directe qui a contraint une de nos consœur a quitté notre pays », a-t-il expliqué

Ibrahim Harouna en se confiant a déclaré  « deux journalistes confrères expatriés ont été agressés au niveau du stade Général Séni Kountché. Les journalistes ont été vraiment tabassés, certains ont eu des blessures, d’autres ont perdu non seulement leurs matériels de travail mais aussi, leurs pièces d’identité et leurs papiers de séjours. » Le Président de la maison de la presse invite le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie à prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité des journalistes. « Nous réitérons notre appel aux membres du CNSP pour leur dire qu’il leur incombe d’assurer la sécurité des journalistes. Ils ont pris le pouvoir, c’est à eux d’assurer la sécurité, c’est à eux d’assurer le respect de la loi en matière de la liberté de presse et de la liberté d’expression. », a-t-il laissé entendre

 

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :