CONFISCATION PAR LA HAAC DES CARTES DE PRESSE DES JOURNALISTES DU GROUPE DE PRESSE  » LA GAZETTE DU GOLFE » LE COMITE DE FACILITATION DE LA CARTE DE PRESSE COMMUNIQUE

0 538

Par décision N° 23-031/Haac du 08 Août 2023, le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (Haac) a pris une mesure conservatoire à l’encontre du groupe de presse « La Gazette du Golfe » pour violation du Code de l’Information et de la Communication, de la loi organique relative à la Haac, du Code de déontologie de la presse béninoise et des dispositions de la convention signée avec l’institution.

 

Seulement, grande fût notre surprise de constater que dès le 09 août 2023 , soit au lendemain de la prise de cette décision portant mesure conservatoire, une main basse a été faite sur tout le lot de cartes de presse déjà établies aux professionnels des médias officiant dans cet organe de presse.

 

Toutes les démarches effectuées par les requérants à ce jour n’ont donné aucun aboutissement.

 

Le comité de facilitation constate que cette confiscation des cartes de presse n’a

aucun lien avec la décision portant mesure conservatoire puisque nulle part dans la décision il n’est question de la suspension des cartes de presse des journalistes encore moins de leur retrait ou de leur annulation conformément aux dispositions des articles 21 et 22 de la décision N°13-015/Haac du 25 Avril 2013 portant règlementation de la carte de presse en République du Bénin.

De ce fait, la confiscation des cartes de presse des journalistes officiant au groupe de presse « La Gazette du Golfe » constitue une violation des droits des professionnels des médias pour la simple raison que le profil professionnel d’un journaliste n’a rien à voir avec son organe d’appartenance.

Mieux, l’article 27 de la loi N°2015-07 du 20 Mars 2015 portant code de l’information et de la Communication précise entre autres que  » …le journaliste peut invoquer la clause de conscience en cas de …. cessation des émissions de la radio ou de la télévision pour quelque cause que ce soit… »

Au regard de ces aspects, il apparaît clairement que les journalistes du groupe de presse « La gazette du Golfe » sont libres d’exercer leur métier ailleurs de façon temporaire ou définitive selon le cas et que le fait de confisquer leurs cartes de presse constitue un moyen de les empêcher d’exercer le métier alors même qu’aucune décision de la Haac ni d’un tribunal compétent ne leur ôte ce droit.

Au regard de tout ceci, le comité de facilitation demande au président de la Haac d’opérer la main levée sans délai sur les cartes de presse des professionnels des médias exerçant au groupe de presse « La gazette du Golfe » puisque la suspension de l’organe ne saurait entraîner de facto la fin de carrière des journalistes.

Dans tous les cas et à toutes fins utiles, le comité prendra toutes les dispositions appropriées pour que soient préservés les droits des professionnels des médias par tous moyens prévus par les lois et réglements.

Fait à Cotonou, le 05 Septembre 2023

Le président du comité de facilitation

Michel K. AHONON

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :