ÉLECTIONS LÉGISLATIVES EN FRANCE : LE PARTI DU RASSEMBLEMENT NATIONAL LARGEMENT EN TÊTE, UN RECORD BATTU SANS APPEL

0 352

Les Français « ont rendu un verdict sans appel », a estimé Jordan Bardella, le président du RN, après le premier tour des élections législatives, dimanche 30 juin. Il a présenté le second tour, le 7 juillet, comme « l’un des plus déterminants de toute l’histoire de la 5eme République », alors que le Rassemblement national est arrivé en tête (34% des suffrages) devant le Nouveau Front populaire (28,1%) et Ensemble, l’étiquette du camp présidentiel (20,3%), selon une estimation Ipsos-Talan pour France Télévisions, Radio France, France 24, RFI et LCP. « Dimanche prochain, la victoire est possible et l’alternance est à portée de main », a aussi dit le chef du parti d’extrême droite.

« Nous retirerons notre candidature » là où le RN est en tête et le Nouveau Front populaire troisième, dit Jean-Luc Mélenchon. « En toutes circonstances, notre consigne est claire : pas une voix de plus pour le RN », a aussi dit le leader insoumis après les résultats du premier tour des élections législatives.

Emmanuel Macron appelle à un rassemblement « face au RN ». « Face au Rassemblement national, l’heure est à un large rassemblement clairement démocrate et républicain pour le second tour », déclare le chef de l’Etat après le premier tour. Pour le président de la République, la participation élevée montre une volonté de « clarifier la situation politique ».

Marine Le Pen réclame « une majorité absolue pour que Jordan Bardella soit nommé Premier ministre ». « Il nous faut une majorité absolue pour que Jordan Bardella soit dans huit jours nommé Premier ministre par Emmanuel Macron », a lancé dimanche 30 juin Marine Le Pen, quelques minutes après les résultats du premier tour des élections législatives. « Les Français ont, dans un vote sans ambiguité, témoigné de leur volonté de tourner la page de sept années de pouvoir méprisant, et corrosif. (…) Pour autant, rien n’est gagné, et le deuxième tour sera déterminant », a déclaré celle qui a été éue dès le premier tour dans le Pas-de-Calais.

L’abstention finale devrait être relativement faible, à 34,5%, selon notre estimation Ipsos-Talan. C’est 18 points de moins qu’en 2022, quand 52,49% des inscrits ne s’étaient pas déplacés pour voter au premier tour des élections législatives. La dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron, le 9 juin, a mobilisé les électeurs. Si ce chiffre se confirmait, ce scrutin afficherait la plus forte participation à un premier tour d’élections législatives depuis 1997 rapporte le monde. Fr

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :