KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

ESCROQUERIE DES GSM AU BÉNIN: JUSQU’OÙ IRA MTN-BÉNIN AVEC LA COMPLICITÉ DE L’ARCEP?

0 1 562

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

MTN Bénin circule en roules libres au Bénin. De l’escroquerie de recharges de crédits aux forfaits qui disparaissent constamment puis de la publicité mensongère aux prélèvements frauduleux indus des comptes mobile money des clients, MTN Bénin est devenue championne en fraudes toutes catégories confondues des Gsm au Bénin. Et quand tout ceci se fait avec un silence intrigant et suspecté de complicité collusive du gendarme des communications électroniques au Bénin, ARCEP, le désespoir des abonnés est sans pareil.

En effet, après la disparition de Libercom (l’opérateur historique et étatique) puis de Glo Mobile Bénin (opérateur nigérian du richissime Mike Adenuga), MTN Bénin et Etisalat Bénin (connu sous l’appelation Moov Bénin), se sont retrouvés subitement seuls sur le landernau des GSM au Bénin. Et depuis septembre 2017, les consommateurs des produits des GSM sont livrés à eux-mêmes.

Grugé, volé, spolié et escroqué quotidiennement, les cris et les plaintes des consommateurs contre MTN resteront toujours sans réponse. Pire l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) se limitera à sortir des communiqués à l’allure de protection de MTN.

L’acte d’escroquerie collective le plus retentissant sera posé en août 2020 où MTN pour des raisons fallacieuses va ponctionner 500f cfa à plus 607.330 abonnés. Ce qui est surprenant, le gendarme qu’est l’ARCEP a constaté les dégâts comme les clients et s’est juste contentée de se fendre d’un communiqué de sa rencontre avec les sociétés de GSM sans aucune sanction.

Du coup, l’on est en droit de se demander quel est le genre de relation qui lit l’Arcep et les Gsm au Bénin pour que des consommateurs soient grugés par ces derniers et que l’Arcep en soit réduite à des communiqués d’une vacuité indescriptible. Cette supposée autorité met dangereusement en péril les nombreux investissements et efforts du gouvernement pour aller vers le tout numérique.

Ensuite, nous avons la publicité mensongère de MTN sur ses forfaits internet illimités. Soit une connexion est illimitée ou elle ne l’est pas. Tous les détails qui suivent la publicité d’une connexion illimitée émanent d’une mauvaise foi manifeste de tous les GSM au Bénin.

Par ailleurs, croyant faire la loi partout, MTN Bénin a cru transposer sa désinvolture chez son gros client qu’est la Sbee qui a signé un partenariat avec elle pour le règlement des factures et des compteurs à prépaiement. Incapable d’assurer les services mentionnés dans les cahiers de charges, la Sbee n’ayant pas besoin de l’Arcep pour rompre son contrat, a annoncé à ses clients la rupture très prochaine (31 janvier 2021) de ce partenariat pour ne laisser que Moov sur ce marché. (Voir Communiqué).

On en était là quand MTN modifie ses tarifs de forfaits internet déjà décriés en supprimant le package de 15.000 fcfa qui désormais ne vaudra que 11,8 Go. Cette modification qui joue dans la spéculation d’un capitalisme sauvage dans un secteur aussi sensible et pour des services médiocres en rajoute à la coupe déjà pleine de ses abonnés. Toujours ici, aucune réaction de l’Arcep. Ni aucune réaction des nombreuses associations des consommateurs qui pilulent au Bénin.

Au vu de tous ces désagréments subis par les abonnés de MTN Bénin, il est judicieux de se demander comment MTN Bénin peut se permettre de gruger impunément ses abonnés sans que l’Arcep ne bouge le pouce et qu’aucune association de consommateurs ne l’interpelle. S’agit-il d’une complicité ? D’une incompétence ou de la mauvaise foi ?

Le gouvernement de la rupture doit sanctionner face à cette fuite de responsabilité notoire de l’Arcep qui met durablement en danger ses efforts de développement.

Ethan Okpa

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :