MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES D’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DANS L’ESPACE UEMOA : LE BENIN EMERVEILLE SES PAIRS.

0 887

«Le Bénin dispose depuis 2016 d’une loi-cadre sur l’aménagement du territoire. Il a élaboré et adopté cette même année, son Schéma National d’Aménagement du Territoire (SNAT) appelé Agenda spatial. C’est un document de référence intersectorielle qui projette le développement spatial du pays à travers des pôles régionaux portés par des villes motrices et des territoires aux vocations économiques spécifiques. Mais après quelques années de mise en œuvre, il a été décidé de sa relecture cette année, pour prendre en compte des orientations du Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER 2021-2040) et des Objectifs du Développement Durable (ODD).

Cette relecture sera assortie d’un programme de développement spatial et durable des territoires pour accroître les impacts socio-économiques des projets phares du gouvernement. Pour le niveau décentralisé, il est conçu un guide l’élaboration puis celui d’approbation du Schéma directeur d’aménagement communal (SDAC). En conséquence, plus de 60% des communes se sont dotées de leur schéma directeur. En termes de développement de l’économie des territoires, le Bénin a conçu et met en œuvre au profit des collectivités locales, des outils comme les systèmes productifs locaux (SPL) et les Points d’Attractivité et de Compétitivité des Territoires (PACTE) ».

C’est en ces termes que Monsieur ODIDI Cocou Edmond, Directeur Général de l’Agence nationale d’Aménagement du Territoire (ANAT – Bénin), présentait le parcours du Bénin en développement spatial, à la réunion des Directeurs en charge de l’Aménagement du Territoire dans les Etats membres de l’UEMOA, tenue du 14 au 17 mars 2023 à Ouagadougou. De l’exposé des expériences des autres pays, il apparait que le Sénégal suivi du Bénin ont une avance sur les autres. Pendant que la Côte d’Ivoire et le Niger sont encore à l’élaboration de leur schéma national d’aménagement du territoire, le Burkina-faso n’a encore aucune commune dotée de schéma directeur d’aménagement communal.

A en croire monsieur ODIDI C. Edmond, l’aménagement du territoire est une question de volonté au sommet de l’Etat ; les techniciens de chacun des huit pays font preuve d’ingéniosité et en témoigne, la pertinence des outils et des programmes présentés par chaque directeur. «Autant, les collègues s’intéressent à nos outils, autant le Bénin voudrait aussi implémenter par exemple, le visa de localisation du Sénégal ou la police de l’aménagement du territoire du Burkina-faso », poursuit-il. Nous avons encore beaucoup à faire, notamment au niveau des ministères sectoriels où l’aménagement du territoire doit nécessairement être intégré aux investissements ; mais nous espérons que la mise sur pied de l’organe national d’orientation qu’est le Conseil Supérieur de l’Aménagement du Territoire (CSAT) constituera un tournant décisif pour tous les acteurs, conclut-il.

Initiée par le Département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des Transports de la Commission de l’UEMOA, cette rencontre a été consacrée, non seulement au suivi des politiques nationales d’Aménagement du Territoire, mais aussi au bilan à mi-parcours de la feuille de route pour l’opérationnalisation du Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER 2021-2040). Instituée à la suite de la validation du schéma au niveau des pays par les acteurs nationaux puis de son adoption au niveau régional en septembre 2020 par le Conseil des Ministres de l’Union, c’est la 3ème réunion annuelle que tiennent ces directeurs, désignés comme Points focaux nationaux de la mise en œuvre du document.

Monsieur ODIDI Cocou Edmond, Directeur Général de l’Agence nationale d’Aménagement du Territoire (ANAT – Bénin).

Au titre donc des actions menées dans le cadre de l’opérationnalisation du SDER, le Bénin se présente en bon élève. Il a déjà organisé, suivant les recommandations de l’organisation régionale, l’atelier d’examen et de validation du projet de textes portant création, attributions, composition et fonctionnement du comité national de suivi du Schéma.

Cette rencontre, tenue en juillet 2022 à Cotonou, était une occasion de mobilisation des acteurs béninois autour de la vision et des grandes orientations de développement de l’espace régional à l’horizon 2040. Faisant suite à cet atelier, un Comité national de suivi du Schéma, composé d’une vingtaine de membres a été mis en place au travers de l’arrêté interministériel N°0207/MCVDD/MEF/DC/SGM/ANAT/SA du 07 novembre 2022. A en croire le Directeur Général béninois de l’Agence nationale d’Aménagement du Territoire, la première réunion des membres dudit Comité est déjà en cours de préparation ; elle se tiendra au second trimestre de cette année.


Rappelons que le Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER) horizon 2040, vise entre autres, à contribuer à harmoniser les politiques nationales d’aménagement du territoire et à fournir aux différents pays, les orientations nécessaires pour la coordination et l’animation du développement régional ; à établir les principes directeurs qui doivent régir la localisation des grandes infrastructures et équipements communautaires ; à servir de cadre de référence pour tous les acteurs en vue d’une meilleure orientation des investissements publics ou privés; à proposer un cadre de gouvernance pérenne et adéquat pour les acteurs du développement territorial ; à adopter une nouvelle approche sectorielle d’affectation et d’utilisation de l’espace.

Ethan Okpa

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :