RÉPRESSION POLICIÈRE : DORÉNAVANT LES FRAIS DE FOURRIÈRE SERONT VERSÉS AU TRÉSOR PUBLIC

0 545

La répression policière pour le non port du casque suit son cours. Désormais les usagers de la route tombés sous le coup de la loi devront payer les pénalités liées aux infractions routières au Trésor Public d’après les informations rapportées par la nouvelle tribune.C’est ce qu’on peut retenir selon les mesures prises par les autorités béninoises. Selon ce qu’on en sait, l’objectif de cette décision est de rendre plus moderne et efficace le processus de paiement des amendes et des frais de fourrière. La correspondance N° 01502/2024/D/MEF/DC/SGM/DGTCP/DR/SGCR/ de mars 2024 et la lettre N°0375/DGPR//DALF/SBC/SA du 22 mars 2024 viennent ainsi mettre un terme au paiement main à main entre usagers et policiers. La mesure a ainsi été notifiée à tous les services concernés ou impliqués.

Par ailleurs,un numéro vert
Rappelons que la mesure intervient peu après la répression des infractions routières lancée par la Police Républicaine depuis quelques semaines au Bénin. Il y a quelques jours, les autorités béninoises ont appelé les usagers de la route qui auraient été rançonnés ou violentés par les éléments de la police républicaine à procéder à des dénonciations. Le numéro vert mis à la disposition des usagers de la route à cet effet est le 166 ou le 21 31 34 81. La mesure relative au paiement au Trésor Public des frais de fourrière pourrait ainsi être interprète par le désir d’assainir cette lutte lancée pour le respect du code de la route par les usagers.

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :