GARDE EN RESIDENCE SURVEILLEE PAR LA JUNTE AU POUVOIR, ALI BONGO ENFIN LIBRE

0 387

Le mercredi 30 août après le putsch des militaires, le président déchu du Gabon Ali Bongo Ondimba a été placé en résidence surveillée, et ce jusqu’à ce soir. Mais dans un communiqué, publié ce 6 septembre, les nouvelles autorités ont déclaré qu’il est « libre de ses mouvements » et « peut se rendre, s’il le souhaite, à l’étranger ». »Compte tenu de son état de santé, l’ancien président de la République Ali Bongo Ondimba est libre de ses mouvements. Il peut, s’il le souhaite, se rendre à l’étranger afin d’y effectuer ses contrôles médicaux », a annoncé à l’antenne de la télévision d’État le colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi en lisant un communiqué « signé » par le général Oligui, qui a mené le putsch et prêté serment, lundi, en tant que président de transition.
Victime d’un AVC, en octobre 2018, Ali Bongo est diminué physiquement. Sa jambe et son bras droits parviennent à mouvoir difficilement.  Dans ce même contexte, Le président de la République centrafricaine Faustin-Archange Touadéra a effectué une visite, mardi 05 septembre, entant que médiateur au Gabon. Après  un tête-à-tête avec les différents acteurs impliqués dans la crise gabonaise,  on apprend que l’ancien président Ali Bongo peut désormais se rendre à l’étranger s’il le souhaite.

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :