KINGO NEWS
Magazine International d’informations, d’analyses, d’investigations et de publicité.

RDC/RÉFORMES POLITIQUES:TSHISEKEDI MET EN GARDE CONTRE TOUTE TENTATIVE DE SABOTAGE.

0 87

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Président congolais Félix Tshisekedi a mis en garde, lundi, contre toute tentative de sabotage des nouvelles politiques publiques qu’il compte impulser durant son mandat présidentiel, ont rapporté des médias locaux.

Tshisekedi s’adressait aux chefs des exécutifs provinciaux, à l’ouverture de la conférence des gouverneurs lundi, précise la radio de l’ONU en RDC, radio Okapi.

« Les actes de sabotage de nouvelles politiques publiques que je compte impulser pour le reste de mon quinquennat, ne seront ni tolérés ni impunis. Désormais, la mise en œuvre de mon programme et ceux des gouvernements provinciaux sera suivie et évaluée trimestriellement afin de nous assurer que nos politiques publiques retenues et planifiées dans les différents secteurs de la vie nationale, améliorent les conditions de vie de notre peuple », a-t-il déclaré.

Le chef de l’Etat a, en outre, rappelé que seules les institutions nationales, à savoir : le Président de la République, le Parlement (Assemblée nationale et le Sénat), le Gouvernement ainsi que les Cours et Tribunaux, exercent l’exclusivité des missions et prérogatives en vue de l’unité du pays, rapporte le même média.

« A ce titre, est notamment interdite toute participation d’un gouverneur de province à toute entreprise susceptible de mettre en danger, de suspendre ou d’interrompre dans notre pays l’Etat de droit, son indépendance, sa souveraineté, son unité, son indivisibilité, son caractère social, démocratique et laïc, notamment par la mise en place de ses propres forces de défense nationale ou de sûreté extérieure. C’est ainsi que sera sanctionnée avec sévérité toute tentative de déstabilisation de l’unité du pays à partir d’une gouvernance provinciale, quelle qu’elle soit », a-t-il souligné.

Tshisekedi a, par ailleurs, recommandé aux gouverneurs de provinces et les membres des Assemblées provinciales d’orienter leurs choix, actions et surtout leurs décisions dans le sens de l’intérêt des populations de leurs provinces respectives et non pas pour sauvegarder des intérêts individuels, politiques ou sectaires.

« L’Union Sacrée de la Nation se veut justement, comme vous l’avez suggéré, de sécuriser, dans le respect de la Constitution et des lois de la République, la fonction de gouverneur de province, représentant de la haute autorité en province, contre les diverses velléités infondées de déstabilisation par les députés provinciaux, dans le but d’assurer la stabilité des institutions provinciales en vue de booster le développement à la base », a soutenu le président congolais.

Félix M. Mpolo

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :